Football Leaks: perquisitions à Mouscron et à l’Union belge, trois personnes privées de liberté

Les enquêteurs aimeraient savoir si le club hennuyer appartient bien à des agents.

Ce mercredi matin, des perquisitions ont eu lieu dans le cadre du dossier Football Leaks à Mouscon, Celles et Laeken. Trois personnes ont été interpellées à la suite des perquisitions menées mercredi matin à Mouscron, Celles et Laeken, a indiqué dans un communiqué le parquet fédéral.

Ces opérations interviennent dans le cadre d’un dossier de faux et usages de faux, escroquerie et blanchiment lié à un club de football, précise le parquet fédéral. Le but de ces perquisitions est de savoir si l’Excel Mouscron n’appartiendrait pas à des agents, comme Pini Zahavi, comme l’enquête Football Leaks l’a prétendu.

A Laeken, c’est le siège de l’Union belge qui était visé. A Mouscron et à Celles, ce sont visiblement le stade et le domicile de quelques actionnaires du club qui ont été visés ainsi que celui d’Edward Van Daele, ancien président de l’Excel.

D’autres perquisitions ont également été opérées à la CBAS (Cour belge d’arbitrage pour le sport). Ces dernières visaient de potentielles falsifications établies par Mouscron.

Cette opération n’est donc pas liée aux soupçons de fraude dans le football belge, impliquant notamment les agents de joueurs Mogi Bayat et Dejan Velkjovic. L’action de mercredi s’inscrit dans le cadre de la plainte que le club de Malines a introduit contre Mouscron sur la manière dont cette équipe a obtenu sa licence professionnelle. L’enquête a été lancée en avril 2018. Les soupçons portent notamment sur le fait que Mouscron aurait été sous le contrôle d’un agent.

Des pratiques de blanchiment sont également suspectées ainsi que la remise de faux documents à la commission des licences.

 

DHNET.BE

Avatar

Author: Master

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *