Dejan Veljkovic repenti: 0 jour de prison à venir, 0 euro d’amende mais… 10 millions confisqués

Veljkovic devra passer à table et fournir des preuves matérielles dans le dossier du footgate. En contrepartie, il ne devrait plus revoir une cellule (il est condamné à 5 ans, mais avec sursis) et ne déboursera pas le moindre euro d’amende (sursis, ici aussi). En revanche, la confiscation de son – énorme – patrimoine va faire bien plus mal…

Son avocat, Kris Luyckx, le concède lui même volontiers : « Bien entendu, monsieur Veljkovic en sait beaucoup… » L’agent de joueurs Dejan Veljkovic, libéré mardi sous conditions et avec grand fracas, s’avère, plus que jamais, être la pièce maîtresse du tentaculaire puzzle du footgate que la justice essaye de reconstituer. Profitant d’un tout récent texte de loi, elle a convaincu l’agent trouble de se mettre à table, en lui garantissant le statut de repenti. Une concession qui absout pas mal l’agent inquiété : il est aujourd’hui acquis que, s’il collabore pleinement, il ne dormira plus un seul jour en cellule (il a écopé d’une peine réduite de 5 ans avec sursis) et ne payera pas, non plus, un euro des 80.000 € de l’amende qui lui a été infligée (elle aussi, avec sursis). Une des conditions du « deal » fera en revanche plus mal au portefeuille du principal suspect du footgate, le seul, aussi, qui n’avait jamais contesté son arrestation : il devra renoncer à la plupart des avantages patrimoniaux obtenus, en net, durant sa carrière d’agent. Le tribunal a convenu d’une confiscation qui concernerait donc la plupart de ses biens. Et on ne parle pas de roupie de sansonnet : le montant serait compris entre 5 et 10 millions d’euros, estiment nos confrères d’Het Laatste Nieuws. « Le relevé n’a pas encore été créé », déclare toutefois maître Luyckx, à nos confrères du nord du pays.

Pour rappel, le Serbe de 48 ans est soupçonné de trucage de matchs, de corruption active et passive, de blanchiment de capitaux et d’appartenance à une organisation criminelle. Il devra, pour que l’accord avec la justice soit rempli, fournir des déclarations « susbstantielles, révélatrices, sincères et complètes ». Mais aussi, et surtout, fournir les preuves matérielles qui manquent encore dans ce dossier.

 

DHNET.BE

Avatar

Author: Master

Laisser un commentaire