Plan d’action Pro League : un supporter du KV Kortrijk au travail dans un centre d’accueil

Après le coup de sifflet final du match KV Kortrijk-Standard de Liège, certains spectateurs ont tenu des gestes et des remarques déplacés envers les joueurs du Standard de Liège. Après ces incidents, le KV Kortrijk a immédiatement pris des mesures, en concertation avec la Pro League.

Le supporter identifié a été immédiatement convoqué au club par le KV Kortrijk, qui a indiqué qu’une politique de tolérance zéro était appliquée pour les propos et actes discriminatoires dans son stade. En concertation avec le club et la Pro League, cette personne suivra un parcours encadré qui sera accompagné d’une peine de travail de 30 heures dans un centre d’accueil local pour demandeurs d’asile. Après la fin de ce parcours, il y aura une évaluation avec la personne, au cours de laquelle son comportement sera examiné.

Le KV Kortrijk organise également une séance d’information ouverte destinée à ses supporters lors de laquelle le club souhaite attirer l’attention sur les conséquences de la discrimination. Des joueurs dialogueront avec les supporters. Le club souhaite également développer un travail de sensibilisation et faire prendre conscience aux supporters des conséquences de certains propos inacceptables. Les réactions par des joueurs et supporters qui ont lieu dans le feu de l’action doivent être inhérentes au football ; le racisme et les propos blessants & discriminatoires n’ont pas leur place dans nos stades.

La Pro League réagit positivement aux mesures prises par le KV Kortrijk : « Ces mesures, qui ont été prises par le KV Kortrijk après l’incident, s’inscrivent dans le cadre du plan d’action approuvé par la Pro League et les clubs en février. Il n’y a pas de place pour les propos et actes blessants et discriminatoires dans nos stades et autour de ceux-ci. Nous insistons auprès de nos clubs sur la sanction, mais aussi et surtout sur la sensibilisation et la prise de conscience. Les personnes qui, dans le feu de l’action, se livrent à de telles déclarations doivent se rendre compte qu’elles blessent également les joueurs, les jeunes joueurs, les ramasseurs de balle et les supporters de leur propre club », conclut Stijn Van Bever, CSR manager de la Pro League.

SPORT.BE

Avatar

Author: Master

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *