Nouvelles règles cette saison

Hier après-midi, les clubs de la Jupiler Pro League et de la Proximus League ont eu une séance d’informations concernant les nouvelles règles. Bertrand Layec, directeur technique du Referee Department de l’URBSFA, expliquait aux clubs les modifications des règles pour la saison 2019-2020.

Une attitude respectueuse des joueurs et entraîneurs envers l’arbitrage. Le message central de Bertrand Layec était très clair au Belgian Football Centre à Tubize.

Les joueurs et entraîneurs présents à Tubize, parmi lesquels Philippe Clement, Vadis Odjidja, Wouter Vrancken et Steve Davies, ont été informés par des compilations d’images sur la nouvelle vision de l’arbitrage belge et les nouvelles règles en vigueur. 

Quelques petits changements ont pour but de réduire les pertes de temps. Un joueur remplacé peut ainsi quitter le terrain à l’endroit le plus proche de sa position. Il devient plus facile d’effectuer rapidement un coup-franc, étant donné l’arbitre peut maintenant donner plus tard une carte au joueur, même si le jeu a repris.

Les autres modifications doivent assurer plus de clarté. Une carte jaune ou rouge peut maintenant être donnée à un membre du staff et, lors d’un penalty, le gardien doit seulement avoir un pied sur sa ligne de but. De plus, l’arbitre n’est plus considéré comme un « objet mort ». Si l’arbitre touche le ballon et que cela entraine une perte de balle ou annule une occasion de but, l’arbitre remettra le ballon au sol. 

Les modifications les plus importantes étaient déjà connues, mais elles ont été clarifiées par le directeur technique avec des images. 

Lors d’un coup-franc avec la mise en place d’un mur, il est obligatoire pour les joueurs de l’équipe attaquante de respecter une distance d’un mètre minimum autour du mur défensif et lors de la reprise du jeu via un coup de pied de but le ballon sera considéré en jeu lorsqu’il a été touché. Le ballon ne doit plus sortir de la surface de réparation comme auparavant. 

Les nouvelles règles sur les fautes de main ont requis le plus de clarification. Ces règles deviennent plus sévères pour les attaquants. Tout contact de main intentionnel ou pas d’un attaquant dans la surface de réparation, qui marque ou crée une occasion de but, sera considérée comme une faute. 

Pour les défenseurs, les règles sur les fautes de main deviennent moins sévères. Si le ballon touche un bras, il y aura faute s’il y a une extension non naturelle. 

Tous ces changements doivent offrir de la clarté aux joueurs et augmenter l’attractivité du jeu. De cette manière, les joueurs et arbitres peuvent établir une relation respectueuse. 

SPORT.BE

Avatar

Author: Master

Laisser un commentaire