L’aide financière «coronavirus» de l’UEFA utilisée pour construire des infrastructures à Tubize

L’Union belge de football (RBFA) va utiliser les aides financières de l’UEFA et la FIFA (environ 5 millions d’euros) pour faire face à la crise du coronavirus pour ses nouvelles infrastructures à Tubize. L’information a été rapportée par différents médias et confirmée par Pierre Cornez, le porte-parole de l’URBSFA. Les clubs professionnels ne doivent pas s’attendre à recevoir une part du gâteau.

La FIFA, la fédération internationale de football, a distribué 139 millions à ses 211 fédérations membres. Ce qui équivaut à environ 463.000 euros par membre. L’UEFA, l’instance européenne, a suivi l’exemple de la FIFA en soutenant financièrement ses 55 fédérations membres qui vont recevoir chacune 4,3 millions d’euros. L’UEFA a affirmé que ce soutien financier doit permettre aux fédérations nationales de garder la tête hors de l’eau en pleine crise du coronavirus.

Dans un mail envoyé samedi à la Pro League, le Club de Bruges se demandait si les clubs professionnels pouvaient également réclamer une partie des 5 millions d’euros. Mais la RBFA a déclaré que ce n’était pas possible. Selon l’Union belge, le montant distribué par l’UEFA est déjà inscrit au budget, notamment pour la construction de nouvelles infrastructures au centre national à Tubize. « Ce ne sont pas des moyens supplémentaires. C’était une communication maladroite de l’UEFA. L’argent est principalement destiné aux investissements dans les infrastructures », a précisé Pierre Cornez.

Le montant de l’UEFA provient du fonds HatTrick que les fédérations nationales soutiennent depuis 2004 en investissant dans les infrastructures, la formation et le partage de connaissances. Ce montant de 4,3 millions d’euros était déjà inscrit au budget avant la crise du coronavirus. L’argent sera utilisé, entre autres, pour financer le nouveau siège de la RBFA à Tubize. L’UEFA a permis que ces fonds soient utilisés exceptionnellement pour survivre à la crise du coronavirus, et pas nécessairement investis dans les infrastructures ou la formation. »

BELGA

Author: BELGA