La Pro League demande au CEO François et au président Croonen de rendre des comptes

Le CEO de la Pro League Pierre François et le président Peter Croonen ont dû répondre jeudi au conseil d’administration de celle-ci. Ils avaient proposé à l’Autorité belge de la concurrence de disputer la trentième journée de championnat de la Jupiler Pro League. Cette proposition n’avait pas été discutée au préalable par le conseil d’administration.

Le 15 mai, Waasland-Beveren a été la victime des événements. En raison de la pandémie de Covid-19, les clubs professionnels ont décidé ce jour-là d’arrêter définitivement la compétition, de lier les conséquences sportives au classement final après 29 journées de compétition et de ne pas modifier le format de la compétition future. Alors que le Club Bruges célébrait le titre, les Waeslandiens étaient envoyés en D1B. Mais le club a entamé deux procédures afin d’annuler le vote du 15 mai : auprès de la Cour belge d’arbitrage pour le sport (CBAS) et de l’Autorité de la concurrence.

Le 17 juin, après un avis favorable de l’Auditorat, le Collège de la concurrence s’est réuni pour traiter la plainte de Waasland-Beveren. A l’issue de cette audition, Pierre François aurait lancé l’idée de disputer la 30e journée de la Jupiler Pro League. Le CEO de la Pro League, soutenu par le président Croonen, a fait cette proposition sans en discuter au préalable au conseil d’administration. Ils sont ainsi sortis de leur rôle et ont déplu aux dirigeants du football. Il y aurait eu des mots durs jeudi, mais les positions de François et Croonen ne sont pas en danger. Leur mandat court jusqu’en juin 2021.

BELGA

Author: BELGA

Laisser un commentaire