La Pro League contrainte de payer une pénalité par match joué sans Waasland-Beveren

Le club waeslandien a gagné une bataille devant la justice en vu de sa réintégration en D1A.

La justice a tranché en faveur de Waasland-Beveren ce jeudi dans la procédure en référé lancée par le club contre la Pro League et l’Union belge de football. Le club n’acceptait pas le fait de ne pas avoir été repris dans le calendrier 2020-2021, estimant toujours faire partie de la D1A jusqu’à la prochaine assemblée générale de la Pro League, fixée ce vendredi 31 juillet. Le tribunal de Termonde a donné raison au club waeslendien dans cette affaire. En plus de sa réintégration dans le calendrier de la D1A, Waasland-Beveren a demandé une pénalité de cinq millions d’euros par match joué sans sa présence.

Malgré la décision de la Cour belge d’arbitrage pour le sport (CBAS) d’annuler, notamment, la relégation de Waasland-Beveren, le conseil d’administration de la Pro League avait décidé de maintenir son championnat à 16 équipes, avec playoffs.

Le club a dès lors demandé une suspension de la compétition, estimant que l’arrêt de la Cour n’était pas respecté. Une tentative de conciliation devant le tribunal a échoué lundi.

Le début du championnat, programmé le samedi 8 août, pourrait dès lors être mis en danger. En effet, cette décision signifie que la Pro League et l’Union belge ne peuvent pas appliquer les calendriers publiés le 8 juillet, dans lesquels Waasland-Beveren évolue en D1B. S’ils venaient tout de même à le faire, ils risqueraient une astreinte de 2,5 millions d’euros.

Le tribunal de l’entreprise de Termonde « condamne conjointement et solidairement la Pro League et l’URBSFA à payer une amende de 2.500.000 euros par match qui sera joué en D1A et D1B lors des compétitions 2020-2021 à compter de la date de notification de la présente ordonnance (…) ».

LESOIR

Author: LESOIR

Laisser un commentaire