Eupen pourrait ne plus rejouer en 2020

L’AS Eupen, qui était en pleine bourre en championnat (série en cours de 5 matches sans défaite), vit une période très difficile.Eupen, où 17 joueurs sont positifs au Covid-19, pourrait ne plus rejouer en 2020PhotoNews

Déjà touché par le Covid-19 fin octobre (il y avait alors 14 cas positifs, dont 5 joueurs), le club germanophone avait réussi à stabiliser la situation et à enchaîner les rencontres. Mais le virus est hélas de retour et les chiffres prennent une courbe ascendante impressionnante. Ainsi, alors que 7 joueurs étaient positifs en fin de semaine dernière, ce qui avait engendré le report du match face à Zulte Waregem, le nombre est monté à 13 dimanche et même à… 17 ce mardi ! « On a 22 personnes qui ont été testées positives : 17 joueurs et 5 membres de l’encadrement de l’équipe », a clarifié ce mardi après-midi Jordi Condom, le directeur sportif eupenois, qui se veut rassurant. « Toutes les personnes infectées sont en bonne santé, certaines sont même asymptomatiques. »

Plus tôt dans la journée, la Pro League avait annoncé le report du match de ce mercredi entre Eupen et Genk. C’est déjà la 3e remise pour les Eupenois dans ce championnat (un seul match a été rejoué). Et ce n’est pas terminé… « On a fait la demande dès ce mardi pour remettre le rendez-vous de samedi à Ostende. Il faut attendre la semaine prochaine pour pouvoir tester à nouveau 11 des joueurs positifs et on a donc d’ores et déjà 11 cas positifs pour le match de samedi. »

Et donc, cela ferait une 4e remise pour les Eupenois et un 3e match de retard à recaser dans un calendrier que l’on sait déjà étriqué.

Entraînements annulés

En attendant, le quotidien des Pandas est forcément chamboulé. Ainsi, les entraînements de lundi et de ce mardi ont été annulés et la situation sera réévaluée jour après jour. Il reste en théorie encore un match à Bruges le 26/12 en 2020, mais quand les joueurs positifs pourront-ils reprendre l’entraînement ? Le timing risque à tout le moins d’être très serré pour retrouver un niveau de préparation suffisant… « Pour l’aspect performance, pour la santé physique et mentale et pour l’équité, il serait plus raisonnable de ne pas rejouer cette année, mais on fera de notre mieux », plaide Benat San José, le coach eupenois, rejoint par Jordi Condom. « On va évidemment faire tout notre possible pour rejouer le plus vite possible. On comprend aussi qu’il y a des nécessités de calendrier, mais le facteur santé doit primer. »

Author: LESOIR