JUPILER PRO LEAGUE – CLARIFICATIONS SUR LA 27E JOURNÉE

Notre Professional Refereeing Department clarifie un nombre de phases de la journée écoulée. Découvrez les explications.

R. STANDARD DE LIÈGE – R. ANTWERP FC (5’) : INTERVENTION DU VAR POUR UN PENALTY

À la 5e minute, le joueur du Standard Merveille Bope Bokadi (n° 20) effectue une action dans la surface de réparation. Le joueur anversois Maxime Le Marchand (n°31) va au duel et touche la jambe gauche du joueur liégeois, lequel tombe.

L’arbitre laisse le jeu se poursuivre.

Lors de l’arrêt de jeu suivant, le VAR demande un « on field review ». Après avoir vu les images, l’arbitre décide d’accorder un penalty au Standard.

Le Professional Refereeing Department soutient l’intervention du VAR ainsi que la décision finale de l’arbitre.

K. BEERSCHOT VA – YR KV MECHELEN (90+4’) : SITUATION DE HORS-JEU / FONCTIONNEMENT DU VAR

À la 90+4e minute, lors du but du KV Mechelen, le VAR a vérifié une possible position de hors-jeu du joueur malinois Rob Schoofs (n°16). 

Le VAR n’a accès qu’aux images TV disponibles et pour vérifier s’il y a hors-jeu, il doit disposer d’une image complète des attaquants et des défenseurs au moment où le ballon est joué. 

Les images des caméras dont disposait le VAR pour cette situation ne donnaient pas un aperçu complet et le VAR ne pouvait donc pas évaluer la situation de hors-jeu. 

Conformément au protocole du VAR et étant donné qu’il n’y avait aucune preuve que l’arbitre assistant avait fait une erreur évidente, la décision du corps arbitral a été suivie et le but a été approuvé. 

Sur la caméra fixe à plan large, qui est utilisée à des fins de formation du club, la position de hors-jeu du joueur du KV Mechelen Rob Schoofs était bel et bien visible. La même image Hudl, qui a été montrée après le match et dans les médias, n’est pas disponible pour le VAR et n’a donc pas pu être utilisée.

Author: RBFA