Mouscron et Ostende renvoyés en D2 amateurs

Avec un léger décalage par rapport à l’an dernier (les clubs de la Pro League ont eu 15 jours de plus pour ficeler leur dossier), la Commission des Licences a rendu son verdict ce mercredi soir. Mouscron et Ostende sont relégués en D2 amateurs avant de se tourner, comme au printemps 2020 vers la Cour Belge d’Arbitrage pour le Sport (CBAS), et le retour de Virton en D1B après un an de mise en pause du club gaumais.Licences: Mouscron et Ostende renvoyés en D2 amateurs!Photo News

Par Philippe GerdayLe 14/04/2021 à 22:49

La différence est flagrante par rapport à il y a douze mois quand, suite à un examen sur la base de bilans arrêtés au 15 février 2020, la Commission des Licences avait fait souffler un vent de panique : 7 clubs recalés dont Mouscron et le Standard côté francophone. Avec un assouplissement de certains critères, le printemps 2021 a été moins « meurtrier », sachant que la majorité des clubs ont pu compter sur les rentrées des abonnements… que les supporters n’accepteront pas de payer deux fois. Seuls deux clubs de D1A ont été recalés : si cela sentait le roussi pour Mouscron, les bruits étaient soudainement alarmistes aussi du côté d’Ostende. Les motifs de refus pour les deux clubs, avec pour conséquence leur renvoi en… D2 amateurs (avec trois points de pénalité), sont assez comparables : manque de transparence sur son financement, garanties financières de Gérard Lopez absentes pour les Hurlus, incertitude sur l’origine des fonds du Pacific Group et une infraction au Fair-play financier pour les Côtiers. Si Mouscron, habitué à la seconde session sur tapis vert, a rapidement réagi (« La Commission doute de la capacité du club à assurer la continuité de son activité sur le plan financier, la direction du Royal Excel Mouscron estime qu’elle est en mesure de démontrer le contraire et se présentera donc devant le CBAS »), Ostende est resté silencieux jusque tard dans la soirée. Sachant qu’un descendant économique ne sera pas remplacé par un club de D1B (Seraing devra gagner les barrages pour monter), ce verdict donne une touche particulière à la 34e journée ce dimanche : Mouscron a besoin d’un point au Club de Bruges pour assurer les barrages, Ostende est encore en lutte pour les Champions Playoffs…

Le Standard comme Anderlecht

Bon élève, le SC Charleroi a été reçu sans restrictions. À l’inverse, le Standard et Anderlecht, dont la santé financière respective n’est pas florissante, ont reçu le feu vert dès la première session. Cependant, ils sont placés sous surveillance par la Commission avec un suivi mensuel (paiement des salaires, remboursement des dettes, monitoring des transferts entre autres), tout comme Eupen. C’était déjà le cas trimestriellement cette saison pour les Mauves (qui avaient procédé en février à une recapitalisation de 5 millions pour assurer la licence), le Standard évite ainsi le déshonneur d’un passage devant la CBAS.

Après avoir obtenu en novembre 2020 de l’Autorité Belge de la Concurrence le droit de représenter une demande de licence, Virton reviendra bien en D1B la saison prochaine. La gageure pour les Gaumais est de reconstruire un club quasiment de A à Z après une année de pause forcée.

Author: LESOIR