Mathias Fixelles goûtera malgré tout à la D1A : Il a signé à Courtrai pour trois saisons

« Mathi » n’a pas mis beaucoup de temps pour se trouver un nouveau challenge après l’annonce de son départ du club jaune et bleu.

Mathias Fixelles goûtera malgré tout à la D1A : Il a signé à Courtrai pour trois saisons

La formation saint-gilloise nous apprenait, ce mercredi, que six joueurs en fin de contrat n’allaient pas être prolongés en juin prochain. Parmi eux, Mathias Fixelles, plus fidèle et ancien Unioniste du groupe actuel.

Si la nouvelle a généré une vague d’émotions sur les réseaux sociaux de la part des supporters qui espéraient le voir prolonger son aventure au matricule 10, Mathias a, de son côté, assuré ses arrières. Le clan Fixelles a beaucoup travaillé ces dernières heures afin de lui trouver un nouveau challenge taillé pour lui.

Et c’est à Courtrai que le milieu de terrain 24 ans continuera sa carrière pour les trois prochaines saisons. Mathias Fixelles retrouvera une « vieille » connaissance du matricule 10 au stade des Éperons d’or. En effet, il jouera sous la houlette de Luka Elsner, ex-coach des Unionistes, qui avait réussi une saison canon lors de l’exercice 2018-2019. Il pourra aussi retrouver Faïz Selemani, un ancien coéquipier jaune et bleu qui avait rompu son contrat avec l’Union en 2019.

Chez les Courtraisiens, le Brabançon wallon pourrait avoir un rôle à jouer dans l’entre-jeu. Pour rappel, les Flandriens étaient à la recherche d’un 6/8 pour remplacer Julien de Sart, en fin de contrat chez les Kerels. Après une saison canon (voire référence ?) au parc Duden, Fixelles récolte le fruit de son travail. Il était l’un des pions essentiels de Felice Mazzù et incarnait à merveille l’esprit familial du club. Il tourne donc la page Union avec 130 matchs à son actif pour 16 buts et 17 passes décisives et entame un nouveau chapitre. En espérant qu’il soit positif comme ce qu’il a vécu ces derniers mois au club de la Butte…

© BELGA

Abder Ramdane (ex-T2 de Luka Elsner à l’Union) : « Mathias mérite amplement la D1A »

Abder Ramdane a connu Fixelles lors de son passage à l’Union il y a deux ans. Il commente l’arrivée de son ancien joueur chez les Courtraisiens. « Premièrement, c’est un gros talent. C’est un gars assez complet doté d’une bonne technique, une bonne vitesse et un gros physique. Il sait faire beaucoup de choses sur un terrain. Il a énormément évolué au niveau de la mentalité je pense. Il a pris conscience de certaines choses et c’est devenu un vrai gagnant. Cette année, il a franchi un nouveau palier avec Felice Mazzù. Je suis très surpris que l’Union laisse partir Mathias, honnêtement », explique son ancien T2 avant d’enchainer sur son ami, Luka Elsner, T1 de Courtrai. « Luka le connait très bien. Il sait comment l’utiliser même si nous avons fait une erreur par le passé en le faisant jouer plus offensivement. Il se plait plus en box-to-box ou en 6. Luka pourra compter sur lui car Mathias est un énorme bosseur, un gars qui n’hésite pas à se donner à 110%. Au-delà de son volume physique, c’est un gars qui a des qualités ballon au pied. Je l’apprécie beaucoup ce joueur car il est très polyvalent. C’est dommage pour lui car il a vécu tellement de choses avec l’Union. Que ça se termine de la sorte, c’est dommage… Mais seuls la direction et Mathias connaissent les aboutissants, je ne peux pas en dire plus (rires). Ce sont des choses qui resteront entre les deux parties », poursuit Abder Ramdane.

Avec le départ de Julien de Sart, Mathias aura une carte à jouer dans le milieu courtraisien.« S’il vient, il est mis sur le même pied d’égalité que les autres joueurs. Luka ne le fait pas venir pour être remplaçant. Il aura l’occasion de s’exprimer comme les autres au moment voulu. Quand Luka prend quelqu’un c’est qu’il est un titulaire potentiel. Ce n’est pas qu’une cartouche ».

Le Français est très content de voir son ancien médian signer dans l’élite belge. « Il le mérite amplement ! Que ce soit en Belgique ou à l’étranger, il le mérite vraiment de connaitre le plus haut niveau. Ce qui est intéressant avec Mathias, c’est qu’il a encore une marge de progression. Il est perfectible ».

Author: DHNET