Bodart souffre d’une commotion cérébrale

Le jeune gardien liégeois a été victime d’un terrible choc avec Moussa Sissako lors de Malines-Standard.BelgaBelga

C’est une image qui, forcément, laisse toujours craindre le pire. Un joueur, touché à la tête dans un contact, qui reste de longues minutes au sol. Ce dimanche, sur la pelouse de l’AFAS Stadion, Arnaud Bodart était le protagoniste de cette triste scène. Le portier principautaire, dans une tentative désespérée (et manquée, en plus) d’empêcher Rob Schoofs d’ouvrir le score, est venu heurter les jambes de l’un de ses défenseurs, Moussa Sissako. Après avoir tenté de se relever et de continuer la rencontre, le gardien liégeois a été contraint de céder sa place au vétéran Jean-François Gillet.

Parti directement à l’hôpital le plus proche, celui de Malines en l’occurrence, Arnaud Bodart est resté toute la nuit en observation au sein de l’établissement médical, où il a passé un scanner. Celui-ci a révélé que le Rouche souffrait bel et bien d’une commotion cérébrale.

Ce lundi, il a été autorisé à rentrer chez lui, mais il doit impérativement rester au repos strict dans une chambre noire pendant 48 à 72 heures. On peut donc déjà annoncer que le portier ne disputera plus la moindre minute cette saison, puisque le staff liégeois ne prendra certainement pas le risque d’aggraver sa blessure face à Ostende, dans un match pour du beurre pour les Liégeois. C’est donc Jean-François Gillet, 42 ans dans quelques jours, qui terminera la saison entre les perches liégeoises, avant de prendre une retraite bien méritée.

Author: LESOIR