Genk ponctue ses excellents play-offs par un succès contre le FC Bruges

Genk s’est imposé contre le FC Bruges pour l’honneur au Jan Breydel Stadion (1-2). Le champion brugeois s’est donc incliné pour sa dernière sortie de la saison, non sans avoir joué avec son bonheur. Vanaken a manqué un penalty et Vormer a frappé la barre.

Dans un match au rythme sinusoïdal, les buts sont tombés dans la dernière demi-heure. Le capitaine du Club a répondu au but d’ouverture de TomaDessers a donné la victoire au Racing sur penalty. Les deux équipes terminent donc la saison avec le même nombre de points.

Le choc entre la meilleure équipe de la saison et la meilleure formation des play-offs démarre fort. Dessers se débarrasse de Rits avant de se montrer trop collectif. Seul face à Horvath, il tente une passe au lieu de frapper (4e). Badji, contré par McKenzie, dessine la réplique brugeoise (7e).

Mais c’est bien Genk qui domine les débats. Un tir de Dessers aboutit dans les gants d’Horvath (13e). Un envoi puissant de Bongonda passe au-dessus (16e).

A la demi-heure, Munoz se rend coupable d’une faute flagrante sur Sobol dans le rectangle. Le penalty est indiscutable. Vanaken s’élance, Vandevoordt détourne sur son poteau avant de voir le ballon glisser le long de la ligne, sans rentrer (34e).

Le rythme baisse un peu avant de s’emballer à nouveau au retour des vestiaires. Ito sollicite Horvath (51e). Après une talonnade inspirée de De KetelaereVormer frappe la barre (52e). La chance tourne encore le dos aux champions.

Peut-être inspiré par le geste du jeune brugeois, Preciado isole Toma dans le rectangle. Le médian suisse trompe Horvath à bout portant et place Genk devant (0-1, 61e).

Le Club n’a pas dit son dernier mot. Une passe tranchante de Vanaken crée une brèche dans laquelle s’engouffre Chong. Le Néerlandais centre pour un Vormer. Oublié par la défense du Racing, le capitaine brugeois égalise (1-1, 80e).

En route pour un partage dans ce match sans véritable enjeu ? Non. Dessers est accroché par Horvath. Monsieur Van Damme indique le point de penalty après avoir consulté le VAR. Dessers prend le gardien américain à contre-pied (1-2, 86e).

Le Racing termine donc ses play-offs avec un excellent 16/18. Bruges, déjà titré, avait sans doute encore les jambes lourdes de la fête de jeudi et les idées ailleurs. Cela n’enlève pas rien à la joie des Limbourgeois qui ont vécu une saison particulière (3 coaches différents) avant de finir en boulet de canon avec la victoire en Coupe et des play-offs de feu.

Author: Master