PRD – JUPILER PRO LEAGUE – CLARIFICATIONS SUR LA 1ÈRE JOURNÉE

Notre Professional Refereeing Department clarifie un nombre de phases de la journée écoulée. Découvrez les explications.

OUD-HEVERLEE LEUVEN – SV ZULTE WAREGEM (41’) : SITUATION DE PENALTY

À la 41e minute, il y a un centre qui est envoyé dans la surface de réparation de Zulte Waregem, et il y a un duel entre le joueur de Zulte Waregem Bent Sormo (n° 22) et le joueur d’OHL Thomas Henry (n° 9).

Avant que la balle ne puisse être jouée, les deux joueurs se retiennent chacun.

Thomas Henry tombe et dans sa chute, il entraîne Bent Sormo avec lui au sol. L’arbitre siffle un penalty.

Le Professional Refereeing Department ne s’attend pas à ce qu’un penalty soit accordé pour cette action mais il ne s’attend pas non plus à une intervention du VAR car l’arbitre ne commet pas d’erreur claire et évidente, étant donné qu’il y a réellement un contact entre les deux joueurs, qui se retiennent chacun

CLUB BRUGGE KV – KAS EUPEN (53’) : FAUTE DE MAIN

À la 53e minute, le joueur du Club de Bruges Charles De Ketelaere (n° 90) tire au but depuis la surface de réparation. Le ballon touche le bras du joueur d’Eupen Emmanuel Agbadou (n° 22).

L’arbitre laisse le jeu se poursuivre et accorde un corner.

Le VAR demande une on-field review. Après avoir examiné les images, l’arbitre décide d’accorder un penalty au Club de Bruges et donne un carton jaune à Emmanuel Agbadou (faute de main avec un tir au but).

Le joueur d’Eupen touche la balle du bras, lequel est éloigné du corps et ce qui élargit anormalement celui-ci.

Le Professional Refereeing Department soutient l’intervention du VAR et la décision finale de l’arbitre.

K. ST-TRUIDENSE VV – KAA GENT (90+4’) : FAUTE DE MAIN

À la 90+4e minute, le ballon est botté dans la surface de réparation de Saint-Trond.

Le ballon parvient au joueur de La Gantoise Vakoun Bayo (n° 27). Celui-ci touche le ballon via le haut de la jambe et le dévie ensuite sur le bras/la main du joueur trudonnaire Maximiliano Caufriez (n° 3), qui se trouve derrière l’attaquant gantois.

L’arbitre laisse le jeu se poursuivre et le VAR examine les images.

Le Professional Refereeing Department est d’accord avec la décision de l’arbitre et celle du VAR de ne pas accorder de penalty parce que le bras est dans une position naturelle et que le ballon touche la main depuis une très courte distance.

Author: RBFA