JUPILER PRO LEAGUE – CLARIFICATIONS SUR LA 2E JOURNÉE

Notre Professional Refereeing Department clarifie certaines phases de la journée écoulée.

SPORTING DU PAYS DE CHARLEROI – K. ST TRUIDENSE VV (’11) : SITUATION DE PÉNALTY

Lors d’une attaque de Charleroi à la 11e minute, l’attaquant Anass Zaroury (n° 70) entre dans la surface de réparation et délivre un centre.

Le défenseur trudonnaire Junior Pius (n°40) glisse et touche le ballon, qui va en corner.

L’arbitre siffle un penalty à la suite d’une faute de main du défenseur de Saint-Trond.

Le VAR demande une on-field review.

Après avoir visionné les images, l’arbitre décide de ne pas accorder de penalty, car le défenseur de Saint-Trond a touché le ballon avec son corps et non avec le bras.

Selon le Professional Refereeing Department, il s’agit d’une intervention justifiée du VAR et d’une décision finale correcte de l’arbitre.

SV ZULTE WAREGEM – R. STANDARD DE LIÈGE (’57) : DÉCISION CONCERNANT UN PENALTY

À la 57e minute, le joueur du Standard Samuel Bastien (n° 28) intercepte le ballon et se dirige vers le but.

Le gardien de but de Zulte Waregem, Louis Bostyn (n°25), sort de son but et plonge dans les pieds de Samuel Bastien.

L’arbitre décide d’accorder un penalty.

Le VAR examine les images et soutient la décision de l’arbitre.

Le Professional Refereeing Department n’est pas d’accord avec la décision d’accorder un penalty et s’attend à une intervention du VAR car les images montrent clairement que le gardien de Zulte Waregem a touché le ballon en premier.

Author: RBFA