JUPILER PRO LEAGUE – CLARIFICATIONS SUR LA 3E JOURNÉE

Notre Professional Refereeing Department clarifie un nombre de phases de la journée écoulée. Découvrez les explications.

CLUB BRUGGE KV – CERCLE BRUGGE (45+3’) : INTERVENTION DU VAR

À la 45+3e minute, lors d’une attaque menée par le Club Brugge, le ballon arrive aux pieds du joueur Noa Lang (n° 10) qui effectue une action au milieu du terrain. Il passe le ballon à son coéquipier Eduard Sobol (n°2) qui marque. Le but est accordé par l’arbitre.

Le VAR demande une on-field review (NDR : revue sur le terrain).

Après avoir revu les images, l’arbitre décide de refuser le but, car Noa Lang (Club Brugge KV) a volontairement commis une faute de main lors de la construction de l’attaque, rendant son corps anormalement plus grand.

Selon le Professional Refereeing Department, il s’agit d’une intervention justifiée du VAR et d’une décision finale correcte de l’arbitre.

BEERSCHOT VA – R UNION ST-GILLOISE (43’) : CONFRONTATION

À la 43e minute, après un duel entre le joueur de Beerschot Jan Van Den Bergh (n° 2) et le joueur de l’Union Teddy Teuma (n° 17), le ballon sort en rentrée de touche.

Jan Van Den Bergh se dirige après cette action vers le joueur de l’Union pour se retrouver tête contre tête. Teddy Teuma réagit alors par un hochement de tête vers l’adversaire.

Le Professional Refereeing Department désapprouve ce comportement physique et antisportif et s’attend à un carton rouge pour le joueur de l’Union, mais aussi un carton jaune pour le joueur de Beerschot, Van Den Bergh, car il est à l’origine de cette situation.

Une intervention du VAR n’est pas attendue car un carton jaune ne constitue pas une « erreur claire et évidente », la réaction ayant un faible impact et une faible intensité.

KV KORTRIJK – KRC GENK (4’) : FAUTE DE MAIN

À la 4e minute, un long ballon est botté dans la surface de réparation du KRC Genk.

Le joueur de Genk Gerardo Arteaga (n° 5) veut intentionnellement contrôler le ballon avec son pied. Après son contrôle, le ballon touche le bras du défenseur de Genk.

L’arbitre autorise à juste titre la poursuite du jeu car il n’y a pas faute si le ballon entre accidentellement en contact avec la main ou le bras d’un joueur qui joue lui-même le ballon intentionnellement.

Le Professional Refereeing Department est entièrement d’accord avec la décision de l’arbitre.

Author: RBFA