La Gantoise, Saint-Trond et Ostende sanctionnés par la clearinghouse pour des paiements à des agents

Ce sont les trois premiers clubs a se voir sanctionner par la « clearinghouse », cellule qui contrôle les flux financiers entre joueurs, clubs et agents.BelgaBelga

La Gantoise, Saint-Trond et Ostende ont reçu les premières sanctions du comité disciplinaire de la fédération belge de football pour ne pas avoir respecté les règles concernant les agents et les intermédiaires. Buffalos et Canaris ont reçu des sanctions avec sursis, le KVO devra s’acquitter d’une somme de 3.366 euros.

Mise sur pied après l’opération « Mains propres », la clearinghouse est une cellule indépendante qui contrôle les flux financiers entre les joueurs, les clubs et les agents, afin de les rendre plus transparents. Enfant d’un panel d’experts de la Pro League, Pierre François, Melchior Wathelet et Wouter Lambrecht, elle doit mettre fin aux pratiques douteuses des agents de joueurs.

Le KVO a été attrapé pour un paiement de 33.660 euros à l’Agence 442, un bureau français d’agents avec lequel Kevin Vandendriessche, Thibault Peyre et Gaëtan Hendrickx collaborent. « Il s’agit d’une transaction sans l’approbation préalable de la clearinghouse », a dit le procureur, réclamant une amende de 10 pour cent du montant. Les Côtiers n’ont pas contesté l’erreur.

La Gantoise a reçu une amende de 2.500 euros avec sursis pour avoir effectué, sans autorisation, un paiement de 61.000 à un bureau d’agents le 6 juillet 2020, soit cinq jours après l’implémentation de la nouvelle réglementation. « Nous n’avions pas encore le réflexe. Un an plus tard, c’est le cas », s’est défendu le club gantois, qui a bénéficié de cette circonstance atténuante.

Quant à Saint-Trond, il a été mis à l’amende pour trois versements, sans approbations au préalable, qui remontent à l’été 2020. Les Canaris, qui ont plaidé « l’erreur humaine due à un malheureux concours de circonstances », ont assuré se « conformer strictement aux règles ».

Le comité disciplinaire a averti que des sommes supplémentaires pourraient être retenues sur les droits télé en cas de récidive.

Author: LESOIR