JUPILER PRO LEAGUE – CLARIFICATIONS SUR LA 6E JOURNÉE

Notre Professional Refereeing Department clarifie différentes phases de la journée écoulée. Découvrez les explications.

SPORTING DU PAYS DE CHARLEROI – K. BEERSCHOT VA (57’) : PENALTY À LA SUITE D’UNE FAUTE DE MAIN 

À la 57e minute, la balle est jouée dans la surface de réparation du Beerschot.

Le joueur du Beerschot Stipe Radic (n° 55) touche délibérément le ballon de la main alors que celui-ci est dans les airs.

Par le biais de cette action, le joueur du Beerschot évite que le joueur de Charleroi Shamar Nicholson (n°10) ait la possibilité de jouer le ballon.

L’arbitre siffle un penalty et donne un carton jaune au joueur du Beerschot pour avoir mis fin à une attaque prometteuse.

Un carton jaune est brandi car le ballon est dans les airs au moment du contact avec la main et que le joueur de Charleroi n’a ainsi aucun contrôle sur la balle.

Le Professional Refereeing Department est d’accord avec la décision de l’arbitre.

CERCLE BRUGGE KSV – K. ST-TRUIDENSE VV (52’) : INTERVENTION DU VAR  

Alors qu’une attaque du Cercle se dessine, le joueur de Saint-Trond Rocco Reitz (n°8) va au duel avec le joueur du Cercle Oliver Deman (n°23) avec les pieds hors du sol et touche le joueur du Cercle avec un mouvement de ciseaux.

L’arbitre brandit un carton rouge car cette faute met en danger la sécurité du joueur.

Le VAR demande une on field review et après avoir examiné les images, l’arbitre s’en tient à la décision qu’il avait prise, à savoir de donner un carton rouge au joueur trudonnaire Rocco Reitz.

Le Professional Refereeing Department soutient la décision finale de l’arbitre et ne s’attend pas à une intervention du VAR dans cette situation.

Une on field review n’est attendue que lorsque l’arbitre a commis une erreur « claire et évidente », ce qui n’est pas le cas ici. 

Author: RBFA