Genk subit une lourde défaite à domicile face au Dinamo Zagreb

Les Limbourgeois sont passés à côté de leur sujet dans ce 2e match de groupe.

SOCCER EL D2 KRC GENK VS DINAMO ZAGREB-G72J1UH64.1
Le Racing Genk s’est incliné 0-3 jeudi face au Dinamo Zagreb dans un match comptant pour la deuxième journée du Groupe H de l’Europa League. Luka Ivanusec (10e), Bruno Petkovic sur penalty (45e+3) avaient déjà jeté les bases du succès croate avant que le défenseur genkois Daniel Munoz ne soit exclu (65e). Grâce à un doublé sur penalty de Petkovic (67e), le Dynamo a pris ses trois premiers points et devance le Racing (3 points, 3e) à la différence de buts. West Ham, qui a infligé sa deuxième défaite au Rapid Vienne (2-0), compte six points.


Par rapport au duel de championnat remporté face à Seraing, John van den Brom a replacé Carlos Cuesta, de retour de blessure, dans l’axe de la défense, faisant glisser Mark McKenzie vers le banc. Chez les Croates, le coach a joué la carte de l’ex-Standardman Duje Cop seul en pointe. Dès la mise en jeu, les Croates ont annoncé la couleur ; ils étaient venus avec l’intention d’offrir un football offensif. Ivanusec avait la bougeotte et après avoir été bloqué une première fois par Cuesta, l’international croate s’est trouvé à la conclusion d’un mouvement dessiné par Cop et Mislav Orsic (10e, 0-1). Genk a bien tenté de se reprendre et Kristian Thorstvedt a manqué deux reprises sur des services de Munoz (16e) et de Joseph Paintsils (20e).
Alors que l’égalisation semblait à leur portée, les Limbourgeois n’ont pas été capables de conserver leur rythme. Les Croates se sont également montrés dangereux et une frappe d’Orsic a été déviée sur la transversale par Jhon Lucumi (36e). Le capitaine de Genk Bryan Heynen n’a pas été plus heureux quand son tir a frappé le poteau (41e), juste avant que Bastien Toma ne commette une faute sur Cop. Après consultation du VAR, l’arbitre a accordé un penalty transformé par Petkovic (45e+3, 0-2). points).
À la reprise, Genk n’a pas donné l’impression de pouvoir refaire son handicap. Le carton rouge direct de Muñoz pour une faute sur Orsic (65e) lui a enlevé tout espoir puisque Petkovic a transformé son second penalty de la soirée (67e, 0-3). Après cela, on a eu droit à un festival de changements et il n’était plus question de spectacle. Excepté dans les tribunes où les supporters du Dinamo ont jeté du matériel pyrotechnique sur le terrain, obligeant l’arbitre à interrompre brièvement la rencontre (78e)

Author: Master