Le Standard aurait proposé un dédommagement particulièrement faible à Courtrai pour transférer Luka Elsner

Elsner a rompu le contrat qui le liait à Courtrai via la loi de 78 pour forcer son transfert en bord de Meuse.

PHOTONEWS_10951102-006
Photo news

Le transfert de Luka Elsner de Courtrai vers le banc du Standard n’a pas fini de faire parler de lui. Courtrai l’a mauvaise, surtout contre le Standard : « Sans rancune envers Elsner, c’est le Standard que je blâme en particulier. Je ne crois pas que Luka ait postulé lui-même pour le poste, je pense plutôt qu’il a été amené par un agent », a déclaré le PDG Matthias Leterme au Krant van West-Vlaanderen. Qui persiste : « Le Standard aurait dû nous contacter en premier. Nous aurions trouvé une solution. »

Le même directeur général du KV Courtrai a aussi indiqué à nos confrères de La Libre que le Standard avait offert à peine 50.000 euros de dédommagement aux Kerels, une somme « inférieure aux indemnité de rupture prévues ». Et refusée par Courtrai.

Courtrai estimerait que le Standard a violé la loi de 1978 sur la rémunération des sportifs rémunérés. La loi interdit un joueur qui rompt son contrat de s’engager, la même saison, avec un club du même championnat. Mais le texte est sujet à de multiples interprétations : concerne-t-il les entraîneurs ? L’affaire fait en tout cas l’objet d’une procédure judiciaire.

Les deux clubs concernés se sont justement affrontés samedi soir à Sclessin. Le match s’est soldé par un match nul (1-1).

Author: LESOIR