JUPILER PRO LEAGUE – CLARIFICATIONS SUR LA 16E JOURNÉE

Notre Professional Refereeing Department clarifie différentes phases de la journée écoulée.

R. UNION SAINT-GILLOISE – OUD-HEVERLEE LEUVEN (48’) : SITUATION DE FAUTE DE MAIN

Le joueur d’OHL Sofian Chakla (n° 3) touche d’abord le ballon avec son corps et puis avec son bras gauche. 

Vu qu’il n’y a pas de mouvement du bras vers le ballon et que le bras n’est pas dans une position non naturelle, un penalty n’est pas accordé.

Le VAR demande une on field review et après avoir visionné les images, l’arbitre maintient sa décision antérieure, à savoir pas de penalty.

Conformément au protocole du VAR, il revient toujours à l’arbitre de prendre la décision finale.

Le Professional Refereeing Department est totalement d’accord avec la décision de l’arbitre et ne s’attend pas à une intervention du VAR dans cette situation.

SPORTING DU PAYS DE CHARLEROI – RSC ANDERLECHT (84’) : PENALTY

Le joueur d’Anderlecht Yari Verschaeren (n° 51) s’écroule dans la surface de réparation après un léger contact avec le joueur de Charleroi Karim Zedadka (n° 7) et l’arbitre siffle penalty. 

Le VAR demande une on field review et après avoir visionné les images, l’arbitre maintient sa décision antérieure.

Le Professional Refereeing Department ne s’attend pas à un penalty. La raison en est que le léger contact (bras gauche dans le dos de l’attaquant) avec le défenseur de Charleroi est insuffisant pour accorder un penalty.

Le Professional Refereeing Department estime qu’une on field review n’est pas nécessaire parce que l’arbitre ne commet pas de « clear and obvious error » (léger contact).

SPORTING DU PAYS DE CHARLEROI – RSC ANDERLECHT (90+2’) : INTERVENTION DU VAR

Lors d’un centre dans la surface de réparation, le joueur de Charleroi Stelios Andreou (n° 21) pousse des deux mains dans le dos le joueur d’Anderlecht Sergio Gomez (n° 17) avant de marquer de la tête.

Le VAR demande une on field review et l’arbitre décide d’annuler le but après avoir visionné les images.

Le Professional Refereeing Department est totalement d’accord avec l’intervention du VAR et la décision finale de l’arbitre.

Author: RBFA

Réagissez