Mouscron partage contre le Lierse mais méritait la victoire aux points

Mouscron aurait pu revendiquer les trois points si Chevalier avait converti son penalty.

Mouscron partage contre le Lierse mais méritait la victoire aux points

Comment Mouscron vivrait-il son… premier match de 2022 après une préparation perturbée ? Entre le Covid, les salaires payés en retard une troisième fois, la grève et les (trop) nombreuses rumeurs de reprise du club, rien n’avait été épargné aux Hurlus. Même pas l’absence de matchs amicaux.

« On manque de repères », avait reconnu José Jeunechamps en semaine. Tout en ajoutant : « On a la chance que notre équipe n’a pas trop changé, si ce n’est le départ de Lucas Ribeiro. »

Pour remplacer le Brésilien, qui ne peut s’entraîner et jouer à Waasland car le REM conteste le transfert, le coach avait fait confiance à Olivier Myny. Par conséquent, Duplus montait d’un cran alors qu’Angiulli retrouvait le onze en défense centrale. La base tactique restait la même qu’en 2021.

Le manque de rythme des Hurlus ne se ressentait absolument pas. Ils se créaient les plus belles occasions par Myny, Duplus et Chevalier. Seul Abdallah amenait un peu de danger côté lierrois. La deuxième mi-temps repartait sur les mêmes bases avec une superbe frappe de Duplus, sortie de la lucarne par Teunckens. Le nouveau transfuge du Lierse se mettait aussi en évidence sur un coup franc de Bakic.

Vu le manque de pratique, José Jeunechamps craignait la dernière demi-heure. Moment qu’il choisissait pour faire monter Carcela et ramener un peu de fraîcheur physique. Et excepté une petite pression flandrienne, le REM gardait la maîtrise de la rencontre. Chevalier aurait même dû ouvrir le score sur un penalty décroché par Bocat. Mais le buteur frappait au-dessus. Le Lierse laissait aussi passer sa chance sur une tête d’Abdallah et sur une frappe de De Schryvert repoussée par Gillekens.

Le 0-0 était logique même si les Mouscronnois auraient pu espérer mieux. Cela aurait fait en tout cas du bien à un groupe qu’on a senti touché sur le plan mental.

Author: DHNET

Réagissez