Le Standard va sortir du G5 du football belge

Sauf miracle, le Standard va devoir y céder sa place à l’Antwerp, qui en rêvait depuis cinq ans…

@Belga
@Belga

Pour le Standard, même s’il vient de redresser un peu la tête contre le Beerschot (1-0) puis à Charleroi (0-0), c’est la saison de tous les records négatifs. Et les Rouches se préparent à subir une nouvelle humiliation puisqu’ils vont être éjectés du G5 au profit de l’Antwerp…

1. Être dans le G5 donne plus de poids et… impose plus de frais

Faire partie du G5, c’est avant tout une marque de prestige et un supplément de pouvoir. Côté avantages pratiques, il donne une voix supplémentaire lors des Assemblées Générales de la Pro League (trois voix pour chaque membre du G5, deux voix pour les autres clubs de D1A, une voix pour les clubs de D1B). En revanche, il augmente certains frais puisque, en cas de recrutement d’un joueur de plus de 12 ans, les indemnités à payer sont les suivantes : 12.500 euros par année de formation pour les clubs du G5, 7.500 euros pour les autres clubs de D1A et 2.500 euros pour les clubs de D1B.

2. L’appartenance au G5 dépend des résultats calculés sur 5 ans

Personne n’est membre du G5 à vie. En fait, la Pro League calcule le classement sur cinq saisons en attribuant chaque année un point au champion, deux points au deuxième, etc. Et 17 ou 19 points pour les saisons passées en D1B, selon que la D1A comprend 16 ou 18 clubs. Même si Zulte Waregem en a brièvement fait partie en 2017 (il s’agissait alors d’un G6 car Genk et Zulte et Waregem étaient à égalité), le G5 a toujours été composé des cinq « grands » historiques : Anderlecht, le FC Bruges, le Standard, La Gantoise et Genk.

3. L’Antwerp, deuxième meilleure équipe de D1A sur 5 ans

Depuis son retour en D1A en 2017, l’Antwerp, aux ambitions affichées tant sur le terrain qu’en coulisses, rêvait de l’intégrer. Ce sera chose faite en fin de saison car le club anversois perdra alors son score de 2016-2017 (17 points car il était en D1B) et bénéficiera de ses performances des plus récentes années (8e en 2018, 4e en 2019, 4e en 2020, 3e en 2021 et actuellement 3e). Selon le classement basé sur les positions actuelles, il se classe même au deuxième rang, sur 5 ans !

4. Le Standard ne sauvera pas sa place dans le G5, sauf miracle absolu

Le Standard, lui, toujours selon le classement actuel, recule à la sixième place avec 29 points. Pour rejoindre Anderlecht (25), il faudrait que les Rouches remontent à la 10e place (ils en sont à 7 longueurs, à 4 matches de la fin…) et que les Mauves tombent en 5e position. Ou que Genk ou la Gantoise (23 points) reculent de trois places, ce qui paraît tout aussi inenvisageable… Quant au Sporting de Charleroi, qui rêve également de faire partie du gratin, il est actuellement plombé par sa 13e place de la saison dernière et se situe donc pour l’instant en 7e position, à 9 longueurs du Standard. Mais il ne désespère pas de franchir le cap, à terme, avec l’appoint de son futur stade…

Le classement actuel

De 2016-2017 à 2020-2021

1. FC Bruges 7

2. La Gantoise 21

3. Anderlecht 22

4. Genk 23

5. Standard 25

6. SC Charleroi 36

6. Antwerp 36

8. Z. Waregem 45

9. Ostende 49

10. Courtrai 50

11. FC Malines 54

12. Saint-Trond 56

13. Eupen 65

14. Mouscron 67

15. W.-Beveren 74

16. CS Bruges 77

16. Beerschot 77

18. OH Louvain 80

19. Westerlo 86

20. Seraing 87

21. Union SG 87

Futur classement

De 2017-2018 à 2021-2022

Sur base des positions actuelles

1. FC Bruges 7

2. Antwerp 22

3. Genk 23

3. La Gantoise 23

5. Anderlech t25

6. Standard 29

7. SC Charleroi 38

8. Courtrai 52

9. FC Malines 53

10. Saint-Trond 55

10. Z. Waregem 55

12. Ostende 59

13. Eupen 67

14. CS Bruges 69

15. Mouscron 71

16. Union SG 71

17. OH Louvain 73

18. Beerschot 78

19. W.-Beveren 79

20. Westerlo 86

21. Seraing 87

Author: LESOIR

Réagissez