#JPL – #GNKSTV – Saint-Trond vainqueur du derby limbourgeois à Genk

Feuille de Match

Devant 19.436 spectateurs, Daichi Hayashi (29e) a donné la victoire 0-1 à Saint-Trond dans le derby limbourgeois face à Genk dimanche dans le cadre de la 31e journée du championnat de Belgique.

PhotoNews
PhotoNews

AGenk, Gerado Arteaga a remplacé Simen Juklerod, malade. Comme Mark McKenzie était également absent, l’axe de la défense était formé par le duo colombien Carlos Cuesta-John Lucumi. Bien entré contre le Cercle, Mike Trésor a été titularisé à la place de Kristian Thorstvedt. A Saint-Trond, Bernd Hollerbach a causé la surprise en alignant l’ex-Genkois Wolke Janssens et Toni Leistner et en laissant Joao Klauss et Jorge Teixeira sur le banc.

Sur un centre de la droite de Christian Brüls, Janssens au second poteau a manqué son entrée en jeu en ne cadrant pas sa reprise (2e). Après avoir réagi via une frappe de Patrik Hrosovsky (5e), le Racing a pris le dessus en haussant le rythme sans parvenir toutefois à alerter Paul Onuachu. Alors qu’ils avaient dû faire bloc contre des tentatives de Trésor (23e) et de Théo Bongonda (25e), les Trudonnaires ont ouvert la marque sur une longue balle de Dimitri Lavalée déviée par Daniel Munoz vers Hayashi (29e, 0-1). Saint-Trond héritait ensuite d’un penalty pour une faute de Munoz sur Janssens mais l’arbitre Christof Dierick revenait sur sa décision après une intervention du VAR (33e).

Comme Genk manquait de vivacité, Bernd Storck a sorti Lucumi et Trésor pour Mujaid Sadick et Thorstvedt à la mi-temps (46e). Soutenue par ses supporters, l’équipe locale a mis la pression mais Daniel Schmidt a repoussé une tentative de Munoz avant de capter facilement l’envoi faiblard de Hrosovsky sur le rebond (47e). Les duels devenaient de plus en plus rudes quand le coach de Saint-Trond a lancé Klauss dans la bagarre à la place de Hayashi (53e). Sur une rapide reconversion offensive, le Brésilien n’a pas cadré sa reprise de la tête sur un centre de Janssens (56e).

Voyant que le gardien trudonnaire ne devait pas effectuer d’arrêt miracle, Storck a effectué trois changements d’un coup: Bongonda, Hrosovsky et Munoz ont cédé leur place à Luca Oyen, Joseph Paintsil et Ángelo Preciado (68e). Cet élan a amené Genk plusieurs fois dans la zone adverse mais le jeu des Genkois a surtout donné lieu à des cafouillages.

Author: BELGA

Réagissez