D1A: Saint-Trond et Genk doivent payer 25.000 euros pour le derby arrêté

La partie qui s’était terminée sur le score de 3-3 ne sera pas rejouée.

La Pro League a décidé cette semaine que tant Saint-Trond que Genk doivent payer une amende de 25.000 euros pour le derby limbourgeois arrêté du 28 septembre. C’est ce qu’a confirmé vendredi Stijn Van Bever, le porte-parole de la Pro League, à Belga.

Le match avait été arrêté dans les dernières minutes en raison du comportement des supporters. La Commission des litiges d’appel a décidé, en début de mois, que la partie ne doit pas être rejouée, le score 3-3 étant maintenu. Genk et Saint-Trond ont échappé à un match à huis-clos, au retrait de deux points et à une répétition de la rencontre sans public. Tous deux ont reçu une amende de 5.000 euros, doivent jouer un match à domicile avec une partie de leurs tribunes fermée et doivent diffuser un message de sensibilisation durant tous leurs matchs à domicile de la saison.

En parallèle à la procédure disciplinaire, la Pro League a entamé une procédure interne, qui a abouti à une amende de 50.000 euros à payer à deux. Le règlement interne de la Pro League prévoit une telle amende en cas de match arrêté définitivement.

Il n’était pas clair si la somme devait être payée par le KRC Genk seul ou si le STVV devait prendre en charge la moitié. La Pro League attendait le jugement de la Commission des litiges d’appel. Celle-ci a confirmé la responsabilité partagée, de sorte qu’il a été décidé, mardi, que l’indemnité de 50.000 euros peut également être divisée en deux. Ce montant sera entièrement consacré aux projets sociaux et civiques de la Pro League.

Author: LESOIR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.